Les cigarettes électroniques provoquent de pareils dommages aux poumons que les cigarettes ordinaires

Il devient maintenant concluant que les cigarettes électroniques sont nuisibles à la santé. Bien qu’il y ait beaucoup de débats médiatiques et de pressions de la part des groupes anti-tabac sur le sujet des effets des e-cigarettes sur la santé, de plus en plus de recherches montrent que les e-cigarettes sont nocives. Dans une étude qui vient d’être publiée dans le Journal of Respiratory Research (Journal de la Recherche sur la Respiration), étude1 conduite par des scientifiques à l’Université de Manchester, il fut prouvé que la vapeur de la cigarette électronique provoque une inflammation des poumons, semblable à celle causée par les cigarettes ordinaires.

iStock_000032746786_LargeLes marqueurs inflammatoires, trouvés par les chercheurs dans la vapeur de cigarette électronique, ont un effet semblable à ceux produits par la fumée de tabac et provoquent la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC).

Cette inflammation est engendrée par la vapeur de cigarette électronique dont le contenu renferme également beaucoup de substances carcinogènes tels que le « propionaldéhyde saturé, les carcinogènes 2, 3-benzofuranne et thio-urée allylique et la substance respiratoire toxique, le styrène… [et] l’acroléine dans l’extrait de vapeur mais pas dans l’e-liquide même… L’acroléine est aussi un constituant de la fumée du tabac. » [Réf 1, p8].

Les agences gouvernementales de la santé du monde entier réglementent de plus en plus souvent les cigarettes électroniques. Aux États-Unis, la Food and Drugs Administration (FDA) régularise maintenant la production et la vente des  e-cigarettes alignées avec celles du tabac.2 Le 20 mai 2016, l’Union Européenne  a introduit une législation qui régule le contenu et le marketing de ces dispositifs,3 spécialement depuis l’évidence montrant maintenant que les e-cigarettes n’aident pas les gens à arrêter de fumer.4

Bien que les cigarettes au tabac sont reconnues comme mortelles,5 les cigarettes électroniques ne sont pas, de toute évidence, l’alternative sans danger qu’elles furent présumées être au début. Les e-cigarettes devraient être considérées comme toxiques et aussi addictives que les cigarettes au tabac.

 

1 A. Higham et al., (2016), “Electronic cigarette exposure triggers neutrophil inflammatory responses,” Journal of Respiratory Research (17:56); http://respiratory-research.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12931-016-0368-x

2 http://www.fda.gov/TobaccoProducts/Labeling/ProductsIngredientsComponents/ucm456610.htm

3 http://europa.eu/rapid/press-release_IP-16-1762_en.htm

4 [1] Il existe maintenant un nombre d’études montrant que l’utilisation de l’e-cigarette n’aide pas les gens à arrêter de fumer. Voir par exemple : W. El-Delaimy et al. (2015), E-Cigarette Use in the Past and Quitting Behavior in the Future: A Population-Based Study, American Journal of Public Health, Published online ahead of print April 16, 2015: e1–e7. doi:10.2105/AJPH.2014.302482 http://ajph.aphapublications.org/doi/abs/10.2105/AJPH.2014.302482

5 The World Foundation for Natural Science (May 2016), “Tobacco Products have no place in this world anymore – Smoking Fact Sheet” https://www.naturalscience.org/publications/tobacco-products-have-no-place-in-this-world-anymore/