Oiseaux

BlaumeiseLes oiseaux sont des indicateurs importants de l’équilibre écologique dans l’environnement. Ils aiment les paysages structurés avec des arbres, des haies et des buissons et particulièrement de vastes marais. Comme la plupart des êtres vivants, les oiseaux réagissent très sensiblement aux influences non naturelles sur l’environnement. Par exemple, l’utilisation de pesticides dans l’agriculture est un grand danger pour les oiseaux car ces agents détruisent non seulement d’innombrables insectes qui représentent une alimentation essentielle pour les oiseaux mais aussi parce qu’ils empoisonnent les oiseaux eux-mêmes. Cependant, de plus en plus d’oiseaux sont aussi menacés par le rayonnement micro-ondes émanant des antennes relais et des satellites. Ce qui les fait se retirer petit à petit des régions fortement irradiées. Pour cette raison, beaucoup d’oiseaux se trouvent sur la liste des espèces animales en danger.

Buntspecht

Les protéger devrait être une priorité, non seulement pour conserver la biodiversité mais également parce que les oiseaux jouent un rôle important dans la vie des hommes. Par leurs acrobaties aériennes et leur liberté, les oiseaux inspirent l’esprit humain et ravissent son âme avec leurs gazouillements, leurs chants et leurs sifflements.

En attendant, les experts recommandent de nourrir les oiseaux toute l’année car même en été, il ne leur reste à peine à manger, du fait de l’agriculture intensive, des paysages « dégarnis » et aussi des jardins pauvres en espèces. C’est justement en été que les oiseaux ont besoin de beaucoup de nourriture car ils élèvent leurs petits. Une mangeoire toute l’année peut aider jusqu’à 50 espèces d’oiseaux. Ainsi, leur nourrissage apporte une contribution appréciable à leur protection et à la conservation de la biodiversité.

« Avec une mangeoire, c’est comme avec une auberge :
il faut d’abord du bouche-à-oreille pour savoir où c’est.
Et on doit pouvoir compter sur les heures d’ouverture, sinon personne ne vient. »
Ornithologue Peter Berthold 
de l’Institut Max-Planck pour l’Ornithologie